Retour à l'université de Lyon

Accueil > Allemagne > Vivre en Allemagne


Perception du handicap

Share |

Informations sur la perception du handicap et l'inclusion par la socit allemande.

Emploi, formation et orientation en Allemagne

Depuis 1974, la loi sur les personnes gravement handicapées basée essentiellement sur la politique d’emploi des personnes handicapées comprend deux niveaux :

Les Ateliers pour personnes gravement handicapées ou pour les personnes exclues du marché ouvert de travail.

Les personnes gravement handicapées qui ne peuvent, en raison de la nature ou du degré de leur handicap, occuper un travail en milieu ordinaire, peuvent s’adresser aux Ateliers pour personnes gravement handicapées qui ont les moyens de proposer une formation professionnelle adaptée à leurs capacités et un emploi rémunéré, en vertu de l’article 54 de la loi sur les personnes gravement handicapées. L’objectif de ces ateliers est de permettre à la personne concernée de développer sa personnalité, de retrouver certaines capacités de confiance et d’adaptation, de favoriser le retour au travail et lui permettre, dans la mesure du possible, de retrouver ses performances.

En octobre 2005, les 671 ateliers pour personnes gravement handicapées comptaient 236 000 employés.

Il existe une réglementation spéciale pour les personnes gravement handicapées dont le degré est égal ou supérieur à 50 % : le licenciement par l’employeur et le droit à cinq jours de congés payés supplémentaires.

Les Ateliers pour personnes gravement handicapées reçoivent, aussi, dans des établissements adaptés, des personnes non autonomes qui nécessitent un soutien individualisé dans un groupe particulier pouvant durer jusqu’à quatre semaines dans le cadre de la « procédure d’admission » et jusqu’à deux ans dans la section de l’entraînement au travail. Les missions de ces groupes de soutien particuliers sont de préparer les personnes gravement handicapées non autonomes à exercer un travail productif dans un atelier pour personnes handicapées.

Les individus travaillant dans un atelier pour personnes gravement handicapées ont un statut juridique presque identique aux autres travailleurs : ils sont affiliés à l’assurance maladie, à l’assurance soins, à l’assurance invalidité-vieillesse et à l’assurance accidents.

La notion de réhabilitation est très importante dans la politique d’intégration allemande, elle couvre des programmes de formations professionnelles et de recyclage qui peuvent se réaliser dans le domaine du public ou du privé et aux côtés de personnes non-handicapées. Ces formations sont de la responsabilité d’un centre de formation professionnelle.

L’emploi en milieu ordinaire

Pour favoriser la réadaptation au travail des personnes gravement handicapées, l’Allemagne a choisi par la loi :
  • d’imposer à tous les employeurs d’entreprises comptant plus de 20 employés un quota obligatoire d’embauche de 5 % de l’effectif total, aux entreprises privées et publiques. Dans le cas de non-respect de ce minimum de 5 %, ils seront contraints d’acquitter une taxe compensatoire. Cette taxe est versée à un fonds qui la redistribuera au bénéfice de diverses actions mais en priorité à celles qui permettent l’intégration par l’emploi des personnes gravement handicapées.

  •  d’instituer une protection spéciale contre les licenciements des personnes gravement handicapées, après une période d’emploi dépassant six mois. En effet, l’employeur est obligé de solliciter l’autorisation de licenciement auprès de l’Office régional d’aide aux victimes de guerre et aux personnes handicapées. Cette instance étudie toutes les possibilités de maintenir la personne concernée dans son emploi et par la suite rend, en connaissance de cause, une réponse à l’employeur.

  • de faire représenter les intérêts de la personne gravement handicapée dans l’entreprise grâce à une personne de son choix qui lui accordera une assistance spéciale.

  • d’accorder des prestations complémentaires aux personnes gravement handicapées qui leur permettront de s’intégrer plus aisément dans le milieu du travail.

« C’est l’Office fédéral de l’emploi qui a la charge de surveiller le respect de l’obligation d’emploi. »

Ne peuvent bénéficier de ces prestations que les personnes reconnues comme étant gravement handicapées, constatation qui ne peut être faite que par l’Office de l’indemnisation sociale, sur la base du Guide barème pour l’application de la législation sur l’indemnisation sociale et de la loi sur les personnes gravement handicapées publié par le Ministère fédéral du travail et des affaires sociales. La reconnaissance de « personne gravement handicapée » concerne celles qui ont un taux de 50 % et plus et s’accompagne de la délivrance d’une carte qui atteste du degré de sévérité du handicap.

Mais dans le cas où une personne handicapée a un taux minimum de 30 % et ne peut trouver du travail, l’agence pour l’emploi lui accorde, sur demande, le même statut que celui de la personne gravement handicapée. Par ailleurs, la loi oblige les employeurs qui ont un poste vacant, à vérifier s’ils peuvent employer une personne gravement handicapée ou assimilée et en cas d’accord, le poste doit être adapté à la personne handicapée qui sera engagée.