Retour à l'université de Lyon

Accueil > Etats-Unis > Vivre aux Etats-Unis


Perception du handicap

Share |

Informations sur la perception du handicap par la socit amricaine, dans son histoire et aujourd'hui.

Le handicap aux Etats-Unis

L’UCP (United Cerebral Palsy), organisme à but non lucratif qui œuvre en faveur des enfants et des adultes atteints d’une paralysie cérébrale, a édité un document sur l’état du handicap aux Etats-Unis, intitulé « The state of disability in America : an evaluation of the disability experience by the Life Without Limits Project ».
Une partie est consacrée à la perception des Américains sur le handicap. L’étude a été menée par James P. Baker, David B.Mixner et Seth D.Harris.
Depuis l'article 504 de la loi (Rehabilitation Act et Americans with Disabilities Act) qui garantit la réinsertion des personnes handicapées ainsi que des droits aux personnes en situation de handicap, les choses ont évolué, mais la course pour l’égalité est loin d’être terminée. Les personnes présentant un handicap ont plus de chance de vivre dans la pauvreté et d’être dépendantes des services étatiques. Elles ont moins accès à l’éducation, à l’emploi et à la propriété.

Comment se fait-il que les personnes en situation de handicap rencontrent encore de nombreux obstacles alors que les Etats-Unis ont été le terrain d’importants mouvements sociaux pour la défense et l’égalité des droits ?
Un élément de réponse est à trouver dans la persistance des idées reçues et des stéréotypes sur le handicap qui ont relativement freiné l’avancée des droits des personnes handicapées.
Historiquement, les Américains se montrent bienveillants à l’égard de deux types de population en situation de handicap.
  • Premièrement, les enfants qui évoquent la pitié et dont l’image est largement relayée par les médias ou les organismes à but non lucratif, dans un objectif de lever des fonds.
  • Deuxièmement des figures héroïques telles qu’Helen Keller ou Christy Brown dont les histoires personnelles forcent l’admiration.

Pourtant la vaste majorité des personnes en situation de handicap aux Etats-Unis qui sont au nombre de 54 millions, représentant ainsi 19 % de la population, n’appartiennent à aucune de ces deux catégories. Malgré cela, elles veulent être considérées comme des citoyens américains à part entière et vivre leur vie comme elles l’entendent.
La société américaine a tendance à voir le handicap comme une condition médicale plutôt que comme une inadéquation entre un environnement et les besoins d’une personne.

Depuis la naissance des Etats-Unis, les personnes en situation de handicap ont été torturées, emprisonnées, exclues de la société et même tuées. Certaines ont été forcées à vivre dans des conditions déplorables. Des états avaient mis en place des textes pour l’enfermement des personnes en situation de handicap. Les instances religieuses avaient quant à elle dépeint le handicap comme un signe de faiblesse, renforçant un peu plus la perception négative à l’égard du handicap. Aujourd’hui encore, certaines personnes s’opposent au développement des maisons d’accueil spécialisé pour la simple raison qu’elles ne sont pas à l’aise d’avoir comme voisins des personnes en situation de handicap.
Des écrivains, des artistes et d’autres personnalités culturelles ont contribué à ces stéréotypes. On peut par exemple citer l’exemple du personnage de Lenny, inventé par Steinbeck dans le très célèbre « Of mice and men », qui est un assassin atteint de troubles cognitifs. Les films d’horreur ne sont pas en reste comme en témoignent les personnages de Michael Myers et Freddy Kruger dont les troubles physiques et cognitifs alimentent l’intrigue macabre. Des éminents intellectuels ont renforcé cette vision négative comme Alexander Graham Bell et Friedrich Nietzsche.
Toutes ces perceptions peuvent être évidemment remises en cause, mais elles ont un impact durable sur ce que la société américaine pense des personnes handicapées.

Paradoxalement, les guerres qu’ont connues les Etats-Unis ont contribué à des avancées médicales mais également à des avancées concernant l’attitude de la société envers les personnes handicapées. L’Etat a du s’occuper de milliers de citoyens qui se sont retrouvés en situation de handicap.
Aujourd’hui, alors que les Etats-Unis sont intervenus en Irak et interviennent toujours en Afghanistan, les avancées médicales ont fait reculer le nombre de décès mais on note un nombre alarmant de soldats survivants qui se retrouvent en situation de handicap physique. Cependant, un grand nombre de ces vétérans travaillent et contribuent à la société à leur retour, ce qui impacte positivement le regard que la société porte sur le handicap.

Pour en savoir plus

Sur la culture du handicap aux Etats-Unis, consulter le site de MIUSA (Mobility International USA) : Disability culture in the USA