Retour à l'université de Lyon

Accueil > Royaume-Uni > Vivre au Royaume-Uni


Perception du handicap

Share |

Informations sur la perception du handicap par la socit britannique, dans son histoire et aujourd'hui.

Rapport sur la perpection du handicap au Royaume-Uni

Le bureau de la condition des personnes handicapées (Office for disability issues – gouvernement) a rédigé un rapport sur la perception du handicap au Royaume-Uni. Nous vous livrons ici les principales données.

Depuis 2005, on note une amélioration globale de l’attitude de la population britannique vis-à-vis des personnes en situation de handicap. Elle envisage davantage ces personnes comme tout un chacun.

En 2009, 8 personnes sur 10 disaient se sentir mal à l’aise en entendant un discours négatif à l’égard de ce public au travail ou dans un magasin.
  • A présent, peu de personnes montrent ouvertement leurs préjugés par rapport aux personnes handicapées, cependant il subsiste des préjugés « latents » parmi la population britannique.

Les trois quart des personnes interrogées considèrent que les personnes handicapées ont besoin d’être aidées, soit partiellement soit constamment.
Beaucoup d’entre eux jugent que les personnes handicapées ont moins de capacités que les personnes non handicapées. 4 sur 10 pensent que les personnes handicapées sont moins productives.
Le plus grand niveau d’inconfort a été constaté à l’idée que des personnes handicapées puissent être leurs supérieurs ou responsables.
  • Les personnes handicapées considèrent que la première barrière à leur pleine intégration concerne les conditions médicales. La majorité des deux publics reconnaît que les barrières sociales ont une part importante dans ce fait.

  • Les personnes non handicapées sont plus à l’aise avec les personnes présentant une déficience physique ou sensorielle, et à l’inverse elles sont davantage dans l’embarras face à des personnes avec une déficience psychique ou des personnes handicapées avec des responsabilités.

En définitive, les attitudes dépendent du facteur scénario/type de déficience. Les femmes et le secteur public sont plus enclins à dire qu’ils sont à l’aise avec les personnes handicapées que les hommes et le secteur privé.

Les personnes avec un certain niveau d’éducation et/ou de hauts revenus sont plus facilement à l’aise avec les personnes handicapées. En revanche ils sont plus mal à l’aise face à des personnes présentant des troubles de l’apprentissage, une déficience psychique et par rapport au fait qu’elles puissent occuper un poste plus important hiérarchiquement.

Pour en savoir plus